Sécurité routière : Des sanctions renforcées Publié le 12.05.2011

Excès de vitesse, alcoolémie et stupéfiants, deux-roues motorisés, vigilance au volant… Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) qui s’est réuni mercredi 11 mai 2011 aannoncé un certain nombre de mesures ayant pour objectif de lutter contre l’augmentation de lamortalité sur les routes.

Excès de vitesse

Les avertisseurs de radars seront interdits. Les panneaux indiquant la présence de radars fixesseront supprimés et les cartes d’implantation des radars ne seront plus rendues publiques. 1 000nouveaux radars seront déployés d’ici à la fin 2012. Des radars mobiles de nouvelle génération,permettant de contrôler la vitesse des usagers à partir de véhicules en circulation seront expérimentés dès cette année.

Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais qualifiés juridiquement de délit (dès la première infraction).
Pour aider les conducteurs soucieux de respecter les limitations de vitesse à le faire, toutes les technologies permettant de mieux contrôler la vitesse seront favorisées : information sur leslimitations de vitesse par les GPS, incitation au bridage volontaire des moteurs ou à l’installation d’un limiteur volontaire de vitesse, ces mesures étant favorisées par la mise en place d’un label »voiture sûre ».

Alcoolémie et stupéfiants

Toute alcoolémie en situation de conduite supérieure à 0,8 g/l sera sanctionnée par le retrait de 8 points (contre 6 actuellement).
L’utilisation d’un éthylotest anti-démarrage sera rendue obligatoire sans délai pour les transportsen commun de personnes équipés d’un éthylotest anti-démarrage.

Deux-roues motorisés

Les plaques d’immatriculation pour les deux-roues motorisés seront de plus grande taille afin de rendre plus opérants les contrôles.
Ceux qui reprennent l’usage d’une moto après 5 années d’interruption devront désormais suivre une formation s’ils n’ont pas conduit de deux-roues motorisés au cours des 5 dernières années. Les conducteurs de motos et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant.

Vigilance au volant

Téléphoner en conduisant, le téléphone tenu en main, sera sanctionné par un retrait de 3 pointsdu permis de conduire (au lieu d’un retrait de 2 points).

Les sanctions pour conduite d’un véhicule avec un appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision du conducteur (autres qu’aide à la conduite et à la navigation type GPS) serontaggravées : retrait de 3 points et amende de 1 500 euros. Les contrevenants s’exposeront aussi à la saisie de l’appareil à écran.

Le non-respect de l’interdiction de circulation sur bande d’arrêt d’urgence et sur voie neutraliséesera plus sévèrement sanctionné (135 euros d’amende et retrait de 3 points).

Enfin, les bandes de rives sonores, destinées à éviter un endormissement du conducteur, serontgénéralisées sur l’ensemble des autoroutes.